Post-tome 7 — THE DARK LORD HAVE BEEN DEFEATED. BE PREPARED TO WIN.
⚔ NO REVENGE WILL REMPLACE YOUR LOST. EVEN HATE IS NOT GONNA SAVE YOU FROM YOUR FATE. ⚔

« — »

(f) ACCOLA ∞ you shouldn't play with dead things.

avatar
♦ ‟CREATURE OF THE NIGHT„
Aslander Asquith♦ ‟CREATURE OF THE NIGHT„
REGISTRED SINCE : 15/01/2013
PARCHMENTS : 7
HABILITIES : vampire, il bénéficie donc de tous les avantages de sa condition comme l'immortalité, la guérison, les sens aiguisés ou encore l'hypnose.
ACTIVITY : aucune, il est bien trop occupé à ne rien faire.
RPG AGE : 495 ans, en paraît 29.
QUOTE : Non je n’ai aucun cœur ! Je n’éprouve ni amour, ni peur ; aucun chagrin, ni joie d’aucune sorte ; je ne suis qu’une enveloppe charnelle, destiné à vivre jusqu’à la fin des temps !

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: (f) ACCOLA ∞ you shouldn't play with dead things. Sam 9 Fév - 1:13

❧ MORGAN ALLENWOOD ❧
CANDICE ACCOLA
Hounslow, banlieue de Londres, une famille de moldus tout ce qu'il y a de plus normal, une petite tête blonde qui joue dans le jardin, une mère souriante qui l'observe du coin de l'oeil alors que la voiture de son mari se gare dans l'allée. Pourtant, derrière ce bonheur illusoire se cache une faille, douloureuse, la perte d'un enfant. Rien ne le laisse présager, mais il y a ces photos d'un petit garçon un peu partout dans la maison, ultimes souvenirs d'une vie à quatre. Morgan lève les yeux vers le père qui lui tend dans les bras. Le deuil semble envolé, ils semblent avoir oublié mais la blessure est toujours là, quelque part. Morgan en rêve encore, du corps de son grand frère heurté violemment par la voiture d'un alcoolique, malheureusement pour elle, elle n'était pas assez jeune pour que son esprit efface totalement la douleur, les images. Elle était au milieu de la route avec lui, pourquoi, comment, comment avait-t-elle fait pour se retrouver sur le côté de la chaussée ? Elle avait sentie comme force la lever du sol pour la mettre à l'abri, comment était-ce possible ? Sa réponse elle pensa l'obtenir quand elle reçu sa lettre pour Poudlard. Sept années à Gryffondor, la petite fille était devenue une jeune femme prête à affronter l'avenir, après tout n'était-elle pas sortie avec un Optimal dans chaque matière ?

La jeune femme réprima un sanglot, observant de sa hauteur la tombe de ses parents. Immobile dans le silence pesant du cimetière, elle resta un long moment insensible au froid qui tombait à mesure que le soleil déclinait à l'horizon. Elle le sentait, le parfum de la vengeance, elle le sentait s'insinuer dans ses veines et elle bouillait d'une rage qu'elle ne désirait pas étouffer. Elle voulait sa vengeance, elle voulait tuer la créature qui lui avait enlevé sa seule famille. Une larme roula le long de sa joue jusqu'à ses lèvres, le goût salé se répandit dans sa bouche alors qu'elle tourna le dos au tombeau. À cet instant précis, elle en voulait au monde entier, elle en voulait à la magie, à quoi lui servait-elle si elle n'avait pas pu les sauver ? Elle se jura qu'elle lui servirait pour tuer toutes les créatures qui se mettraient sur le chemin de sa vendetta, et pour assouvir sa vengeance, elle devait apprendre par quel moyen abattre un vampire. Ses résolutions prises, elle se coupa du monde, se concentrant sur son nouveau but. Elle devint exécutrice du ministère, parallèlement à son action au sein de l'Ordre, une des meilleurs chasseuses de vampire que du département.





[font=Arial]- Qu'est-ce que tu vas faire ? Me tuer ? Et ensuite ? Continuer à courir désespérement après celui qui a décidé de prendre tes parents pour diner ? - Ça pourrait très bien être toi ! - Oh oui ça pourrait, j'ai tué beaucoup de monde, mais tes parents n'étaient pas vraiment à mon goût, je préfère le sang des sorciers, comme le tien. lâcha-t-il sur un ton totalement désinvolte, cherchant à la provoquer. Un léger rictus au bord des lèvres, il laissa échapper un ricanement, lorgnant sur l'arme qu'elle pointait dans sa direction. Comment était-elle parvenue à lui mettre la main dessus ? C'était plus le genre de William de se faire attraper aussi bêtement. Il observa la jeune femme, il aurait pu essayer de l'hypnotiser mais il était à peu près certain qu'elle avait quelque chose contre ça et qu'elle n'hésiterait pas l'abattre. Les traits de son visage, ce bleu dans ses yeux, il y avait quelque chose, il l'avait déjà vue. Son regard se porta sur un bracelet en cuir comportant un morceau de métal sur lequel était gravé un prénom, Morgan. Le souvenir le frappa comme un coup en pleine poitrine, la gamine d'Hounslow. Il décida de jouer avec sa mémoire, de jouer avec ses souvenirs, à elle, de retourner la situation à son avantage. Ce serait terriblement ironique d'être tué par une personne a qui il avait sauvé la vie. - J'ai entendu parler de toi, blondie. La tueuse de vampires psychopathe, lancée dans une vendetta impossible... sa colère grandissait, il le voyait bien, elle était à deux doigts d'en finir avec lui. - ... je peux t'aider, à retrouver le vampire qui les a tués. Elle le jaugea un instant. Elle ne pouvait pas accepter, qu'allait-on penser d'elle si elle laissait filer l'un des vampires les plus sanguinaires ? Si elle laissait filer Aslander, quelle garantie avait-elle de sa bonne foi ? Il était dangereux, l'un des plus dangereux de son espèce, il se fichait bien de la vie humaine alors pourquoi épargnerait-elle la sienne ? Elle croisa son regard et sentit un frisson la traverser de part en part. - Pourquoi je te ferais confiance ? - Parce que je t'ai sauvé la vie. - Qu'est-ce que tu... - Il y a 16 ans, Millwood Road. se contenta-t-il de lui répondre. Alors les images de cette nuit lui revinrent en clairement en mémoire, ce qu'elle avait enterré dans les confins de son esprit la saisissait à nouveau. Cette chose qui l'avait dégagée du milieu de la route, c'était lui. Aslander tendit son bras et abaissa l'arme. - Deal ? - Deal. répondit-elle, se surprenant elle-même de sa spontanéité.

Un jeu, une partie sans fin, des brides d'une amitié bercée de haine. Le visage d'Aslander la ramène à la nuit terrible où son frère est mort, à cette nuit où le vampire l'a sauvée. Elle se remémore son visage, aperçu rapidement dans la pénombre. Aslander lui-même ne sait pas pourquoi il l'a sortie de la route, il était tout simplement là, comme un ultime souffle d'humanité il a accompli ce qu'il n'avait pas fait depuis des siècles : une bonne action. Aujourd'hui, ces deux-là se rendent mutuellement des services. Aslander s'est renseigné pour connaître l'identité de l'assassin des parents de Morgan mais en vain, jusqu'à ce qu'il réalise que la réponse se trouvait juste sous ses yeux, puisque ledit tueur n'est autre que son frère. Il aurait pu, il aurait du, régler son compte à Morgan, en finir pour protéger son petit frère, c'est ce qu'il a toujours fait mais au lieu de ça il garde la vérité sous scellée et semble profiter des instants, furtifs, en compagnie de la jeune femme. Morgan, de son côté, est assaillie par les doutes, pourquoi ne pas l'avoir tué quand elle avait l'occasion ? C'est un monstre après, un diable, un démon gonflé de colère et assoiffé de sang. Pourtant il y a ce tiraillement entre la reconnaissance et la haine, puis surtout il y a cette attirance, inappropriée, dangereuse, un attrait du danger, du mystère, de vouloir connaître l'homme qui a pu être, l'homme derrière la bête, cette âme étouffée derrière les sarcasmes et la barbarie. Chaque pas de plus vers lui c'est une nouvelle fracture dans l'armure qu'elle s'est forgée, c'est s'exposer à la mort, elle le sait, alors pourquoi, pourquoi continuer à l'observer, malgré la peur grondante, pourquoi continuer à se rapprocher de lui, au nom de quoi ? Du goût de l'interdit ou de la saveur détestable des sentiments ?

Nec minus feminae quoque calamitatum participes fuere similium. nam ex hoc quoque sexu peremptae sunt originis altae conplures, adulteriorum flagitiis obnoxiae vel stuprorum. inter quas notiores fuere Claritas et Flaviana, quarum altera cum duceretur ad mortem, indumento, quo vestita erat, abrepto, ne velemen quidem secreto membrorum sufficiens retinere permissa est. ideoque carnifex nefas admisisse convictus inmane, vivus exustus est.
Nec minus feminae quoque calamitatum participes fuere similium. nam ex hoc quoque sexu peremptae sunt originis altae conplures, adulteriorum flagitiis obnoxiae vel stuprorum. inter quas notiores fuere Claritas et Flaviana, quarum altera cum duceretur ad mortem, indumento, quo vestita erat, abrepto, ne velemen quidem secreto membrorum sufficiens retinere permissa est. ideoque carnifex nefas admisisse convictus inmane, vivus exustus est.

Nec minus feminae quoque calamitatum participes fuere similium. nam ex hoc quoque sexu peremptae sunt originis altae conplures, adulteriorum flagitiis obnoxiae vel stuprorum. inter quas notiores fuere Claritas et Flaviana, quarum altera cum duceretur ad mortem, indumento, quo vestita erat, abrepto, ne velemen quidem secreto membrorum sufficiens retinere permissa est. ideoque carnifex nefas admisisse convictus inmane, vivus exustus est.
Nec minus feminae quoque calamitatum participes fuere similium. nam ex hoc quoque sexu peremptae sunt originis altae conplures, adulteriorum flagitiis obnoxiae vel stuprorum. inter quas notiores fuere Claritas et Flaviana, quarum altera cum duceretur ad mortem, indumento, quo vestita erat, abrepto, ne velemen quidem secreto membrorum sufficiens retinere permissa est. ideoque carnifex nefas admisisse convictus inmane, vivus exustus est.

Nec minus feminae quoque calamitatum participes fuere similium. nam ex hoc quoque sexu peremptae sunt originis altae conplures, adulteriorum flagitiis obnoxiae vel stuprorum. inter quas notiores fuere Claritas et Flaviana, quarum altera cum duceretur ad mortem, indumento, quo vestita erat, abrepto, ne velemen quidem secreto membrorum sufficiens retinere permissa est. ideoque carnifex nefas admisisse convictus inmane, vivus exustus est.
[size=12] ou • AGE • LIEU DE NAISSANCE • DATE DE NAISSANCE (DATE COMPLÈTE - VOIR L'ANNÉE DANS LE CONTEXTE) • SIGNE ASTROLOGIQUE • SIGNE CHINOIS • ÉTAT CIVIL • ORIENTATION POLITIQUE • MAISON/PROFESSION • ORIENTATION SEXUELLE • GROUPE


    They may be dysfunctional bickering lunatics, but they stick together no matter what.
    ►I'm waking up, I feel it in my bones. Enough to make my systems blow. Welcome to the new age, to the new age. All systems go, sun hasn't died. Deep in my bones, straight from inside. you're an animal, you're a fucking maniac.

(f) ACCOLA ∞ you shouldn't play with dead things.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Enfin.... : Passage en Free to Play « imminent » en Europe
» 05. The games we play
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Nano. Role Play !
» Faites nous partager vos play-list Deezer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• THE HEIR OF DARKNESS • :: 
❧ WE ALL HAVE SOMETHING TO LEARN ‒ PART I. ❧
 :: ▬ « SCENARII »
-

« — »